Décès

Ses enfants et petits-enfants:

Carine Gex et Gilles Andrey
et leurs enfants Mathilde, Matthéo et Olivia,
Malorie Gex Galley et Vincent Galley
et leurs enfants Loane, Maé et Naël
Son amie: Cathy Motte, ses enfants et petits-enfants

ont l’immense chagrin de vous annoncer le départ de

Alain Gex

Leur Papa, Papy, Papinoux

Décédé dans sa 76e année, le samedi 8 août 2020, à la suite d’une maladie supportée avec un courage exemplaire.
Alain a été un des piliers du comité pendant de nombreuses années où il a veillé sur les finances de l’ACCCS.

Comment rester convivial en cette période de coronavirus ?

Vous vous êtes peut-être fait rappeler à l’ordre quand vous avez voulu claquer la bise à votre collègue, ou à votre ami ? Car en cette période de coronavirus, à chacun ses stratégies pour tenter d’échapper à l’épidémie. Alors pour rester polie, petit tour d’horizon des manières de se saluer dans le monde sans prendre de risque.

Distance de convivialité !

Les autorités sanitaires ne cessent de nous le répéter : pour éviter de propager le virus, la seule chose à faire à notre stade est d’éviter le moindre contact physique avec des personnes à risque. Le souci, c’est qu’en prenant les transports en commun, et en fréquentant les lieux publics, difficile de savoir qui est sujet à risque ou non. Alors on prend toutes ses précautions et on évite de serrer les mains, de faire la bise ou de faire des câlins à ses proches, et on adopte d’autres manières plus originales de se saluer pour éviter de se prendre des vents.

Le footshake

Oubliez le serrage de main, ici, vous n’aurez besoin que de vos pieds pour vous dire bonjour. Également baptisé le « Wuhan shake », du nom de la ville de Chine où a démarré l’épidémie, cette méthode consiste à  s’échanger quelques tapes avec le pied pour se saluer. En revanche, il faudra faire preuve de dextérité et d’équilibre pour éviter de se retrouver par terre. Sur internet, une vidéo montrant comment adopter le footshake est devenue virale : on y voit trois hommes dont deux portant un masque, qui, mains dans les poches, se saluent en se tapant les pieds. 

Le Namasté

Pour ne prendre aucun risque, on reste à une certaine distance de son interlocuteur et on s’inspire de nos amis indiens qui pour se saluer s’inclinent un peu vers l’avant tout en joignant leurs paumes de mains ensemble. En effet, se toucher n’est pas quelque chose qui se fait en Inde et le namasté est signe de respect et de politesse. Autant dire qu’ici, cela devrait aussi bien passer. 

Le Ebola handshake

Si on nous rappelle depuis plusieurs jours d’éternuer dans nos coudes pour éviter la propagation du virus, une autre manière de se saluer semble toutefois remporter l’unanimité auprès des internautes : le Ebola handshake, soit le coup de coude pour se saluer. Une méthode qui avait déjà été proposée à l’époque de l’épidémie d’Ebola. 

Le High Five ou Fist bump

Ce geste amical tout droit venu des États-Unis et adopté par Barack Obama, est un indétrônable. Il consiste à simplement se taper main dans la main ou, dans le cas du fist bump, de taper poing contre poing. En réalité, c’est ce qu’on appelle plus communément chez nous le fameux “check”. En temps de coronavirus, on évitera le contact physique, mais rien ne nous empêche de continuer à le faire, même de loin ! En Iran, le fist bump éloigné fait d’ailleurs partie des gestes du quotidien pour se saluer. 

Tirer la langue

Une autre coutume, venue du Tibet cette fois, consiste à se dire bonjour en se tirant la langue. La légende raconte qu’autrefois, il était possible de jeter des sortilèges qui coloraient la langue. En la tirant, c’était une manière de prouver qu’elle était bel et bien propre. Vous pouvez donc toujours vous en inspirer, mais ne soyez pas étonné si certaines personnes ne comprennent pas votre geste.

Par ANISSA HEZZAZ

Retrouvailles à Peissy

20 juin à Peissy

Sans ce satané Covid-19, à la fin juin, nous aurions déjà participé à quatre rallyes avec les GT et à deux manifestations avec les Loisirs à Peissy.

Nos animateurs GT et Loisirs sont frustrés, ils n’ont rien pu organiser. Dans quelques semaines c’est les vacances scolaires et chacun va partir de son côté et nous n’allons plus nous voir avant la fin août.

Alors voilà, la décision a été prise lors du dernier comité, il faut absolument organiser des retrouvailles avant les grands départs.

Le programme sera très simple, pas de jeu, pas de concours, le but étant uniquement le plaisir de se voir, face à face, sans le recours à un écran d’ordinateur ou de portable.

Bien entendu, en ce qui concerne les sanitaires, le couvert et la cuisine, tout sera mis en œuvre par le club pour respecter les consignes de sécurité de l’OFSP, distanciation, hygiène etc.

Par contre, chaque participant sera responsable du respect des règles le concernant et apportera son matériel personnel : gel, masque, verre, assiette, couteau, fourchette etc..

Soirée Retrouvailles
le 20 juin à Peissy 18 h.

Le programme :
Apéritif offert par le club Grignotage et papotage
Jambon à la broche maison
Accompagnements : légumes, pdt, salades etc..
apportés par chacun Dessert ” glacé “
Café ou tisane

Bien entendu le Bobar sera à votre disposition. Les prix ??? on ne change rien = prix coutant.

Inscriptions pour la forme chez Yves : loisirs@acccs.ch – 079 602 77 51

Le camping est fermé !

Avis aux locataires de Peissy et conseils aux membres de l’ACCCS

Le Conseil fédéral interdit les manifestations publiques et privées.
Les manifestations sportives et les activités associatives en font partie.
C’est pourquoi:

Notre camping de Champ-des-Bois est fermé

Par ailleurs, votre comité vous invite vivement à vous conformer aux règles d’hygiène et de conduite de l’OFSP.

https://ofsp-coronavirus.ch/  

Restez chez vous, ne vous mélangez pas entre générations,
portez-vous bien, entraidez-vous … on se revoit bientôt !

Nouvel annonceur

L’auberge de Dardagny rejoint les annonceurs qui soutiennent notre club par l’insertion d’une publicité dans notre journal.

Auberge de Dardagny

Albert Röthlisberg vous invite (dès la réouverture des restaurants (Covid-19 oblige)) à venir découvrir les produits du terroir à l’honneur dans son établissement. Vous trouverez notamment le jambon à l’os accompagné de son gratin de pommes de terre, les champignons lentins de chêne, préparés à la crème ou à la provençale, avec tomates, herbes du jardin et une pointe d’ail et les vins de la région de Dardagny.

N’oubliez pas de vous annoncer auprès de nos annonceurs!

441e

Il est en route vers votre boîte-à-lettres, il est toujours fringant malgré son grand âge! Qui suis-je ?

Galerie des journaux

Le p’tit journal !

Entre les années 76 et 83, notre petit journal était tapé à la machine sur des stencils à alcool par Mme Rose Haldimann et le comité se réunissait une fois par mois, dans les locaux du poste de police de la rue du Prince (le président Uber Acerbi en était le brigadier – chef de poste) pour effectuer le tirage, l’agrafage, la mise sous pli et le collage des timbres (avec la langue).

Un travail titanesque qui se terminait toujours par une petite croque et de magnifiques moments d’amitié et de ” déconnade “.

Par la suite, les séances d’agrafage et de mise sous plis ont perduré mais ce sont les photocopieuses qui sont entrées en jeu.
Aujourd’hui, l’imprimerie Copytrend a pris le relais et la mise sous pli est effectuée par Christian Guignard ” big boss ” du service membres.
Voilà un petit aperçu historique de la vie de votre journal

La création de mois en mois du journal est très enrichissante mais quelque-fois ardue, le rédacteur en poste à besoin de vous, il est preneur de vos suggestions, racontez-lui vos voyages, vos coups de coeur ou coups de gueule, vos peines ou vos joies.

Alors prenez votre plus belle plume ou laissez aller vos doigts sur le clavier de votre PC et prenez une part active à la vie de votre journal et par là-même de votre club.